Charte de l’enseignement supèrieur

Extrait de la candidature à la Charte Enseignement Supérieur.

Déclaration en matière de stratégie Erasmus

Lycée des Métiers de Vue Belle

Le lycée des métiers Vue Belle est situé au coeur de l’Océan Indien, sur l’île de La Réunion, espace culturel original, au carrefour entre l’Afrique, l’Asie, l’Océanie et l’Europe. Cette insularité et cet éloignement pèsent lourdement sur la construction de l’identité européenne de nos élèves issus pour la grande majorité d’entre eux de milieux modestes. Nous avions en 2016-2017 le taux de CSP défavorisé le plus important de l’Académie (74.9% de boursiers) ; alors que la France est, parmi les pays de l’OCDE, celui où le lien entre réussite scolaire et origine sociale est le plus marqué.

A La Réunion le taux de chômage est de 22,4%, mais seulement de 18 % pour les diplômés de l’enseignement supérieur.

Nous sommes donc déterminés à ouvrir notre établissement à la zone UE, offrir l’opportunité pour chaque étudiant d’acquérir des compétences en vue d’une meilleure insertion professionnelle.

L’ouverture sur l’Europe et sur le monde constitue une priorité pour le lycée faisant de la stratégie internationale une composante importante du projet d’établissement. En effet, les projets de mobilité permettent de fédérer les équipes enseignantes et administratives autour d’actions spécifiques, durables et interdisciplinaires. Le développement d’une identité d’ouverture internationale d’un EPLE entraîne une plus grande qualité d’enseignement et un meilleur niveau de

qualification des étudiants.

En 2016 six professeurs ont bénéficié de mobilités de formation sur la lutte contre le décrochage scolaire à Bruxelles, Prague et Barcelone. En 2017 un dossier ERASMUS+ KA219 Partenariats stratégiques entre : Espagne-Macédoine – Réunion a été validé. Suite à ces récentes mobilités divers projets ont été créés : 5 projets eTwinning actifs cette année avec la construction d’un réseau de partenaires, formalisée par la signature de 3 appariements.

Pour un EPLE comme le nôtre, mieux s’intégrer dans les réseaux nationaux et internationaux (établissements-entreprises), participer pleinement au développement de formations supérieures en nous appuyant sur notre ancrage local et notre savoir faire technique constituent les perspectives d’avenir.

Trois objectifs prioritaires font partie intégrante de la stratégie internationale du lycée :

-Faciliter la poursuite d’études à l’étranger. En effet, l’acquisition de compétences professionnelles, la maîtrise de plusieurs langues étrangères, la connaissance d’autres cultures et sociétés sont devenues indispensables pour l’insertion des étudiants dans un monde professionnel et une vie citoyenne qui dépassent désormais le cadre des frontières nationales.

La mobilité va donner de l’ambition et des perspectives d’ouverture aux jeunes étudiants, leur permettant d’augmenter leur niveau de qualification en suivant une formation en dehors de l’île.

-Valoriser les formations à l’étranger des personnels afin qu’ils puissent diffuser en interne les pratiques pédagogiques innovantes. Lors des mobilités ils pourront diversifier les partenariats avec les entreprises afin d’améliorer l’employabilité des étudiants par la découverte de nouvelles organisations et pratiques professionnelles et la mise en regard d’une expérience nationale et internationale.

-Former des citoyens ouverts sur le monde. Notre ambition est de travailler ensemble, dans le respect de valeurs communes, fortement valorisées dans notre île, afin de développer les compétences et le sentiment d’appartenance européenne de nos étudiants.

LES GROUPES CIBLES.

Nos projets de mobilité européenne et internationale concernent les étudiants de la section de techniciens supérieurs des cycles courts BTS MUC. Mais, notre focus est aussi la mobilité des personnels enseignants et administratifs afin d’améliorer leurs qualifications par des stages professionnalisant.

CHOIX DES PARTENAIRES.

Nous souhaitons des partenariats permettant à nos étudiants BTS MUC, d’enrichir leurs compétences professionnelles et linguistiques. Ils seront des établissements accueillant des étudiants de la même classe d’âge (18-22 ans) et des entreprises des mêmes secteurs d’activité que ceux présentés dans les référentiels des diplômes. Nous sommes ouverts à tous les pays, mais pourrions privilégier les partenaires en parfaite cohérence avec les pratiques pédagogiques des enseignants de la section management.

Les objectifs de nos actions sont majoritairement professionnels, par l’acquisition de nouvelles compétences et la lutte contre la pénurie d’emplois dans notre RUP, mais aussi personnels, en réponse aux problèmes engendrés par l’insularité.

Par ailleurs nos partenariats dans la zone étant modélisant, ces actions seront professionnalisantes pour les personnes issues des pays de l’UE qui travailleront avec nous.

Développer le rayonnement du lycée autour d’une identité d’ouverture et de dynamisme est un des axes majeurs de notre projet d’établissement.

Les actions envisagées (échanges d’apprentissage, de compétences, de savoir-faire), tant auprès des étudiants que des personnels, sont déterminantes et prioritaires dans l’optimisation de nos formations diplômantes et professionnalisantes post-baccalauréat.

Afin de renforcer la pratique des langues en lien avec le label des métiers de l’établissement (Commerce et distribution), l’année scolaire 2017 a vu l’ouverture de la Section Européenne Espagnol ainsi que la création d’un poste SPEN en DNL Vente. Six enseignants du lycée Vue Belle ont aussi une certification DNL anglais ou espagnol. Et même, pour l’une des professeurs, une double certification en anglais et espagnol.

Depuis 2006, le lycée a développé une politique d’échange tant à l’échelle régionale (Inde, Afrique du Sud), qu’Européenne (Angleterre, Finlande). En décembre 2015, dix élèves du lycée Français de Pondichéry ont été accueillis dans l’établissement. Une équipe pluridisciplinaire du lycée s’est engagée en 2016 dans un programme de mobilité Erasmus+KA1. Cette équipe a été constituée de manière à permettre la mobilisation de tous autour de l’axe prioritaire retenu, de ces déclinaisons thématiques et de son objectif : la lutte contre le décrochage scolaire. La formation des enseignants en mobilité en Belgique a été valorisée par l’obtention du Premier prix du concours Erasmus+ catégorie personnel enseignant ou non enseignant.

En août 2017 un dossier ERASMUS+ KA219 Partenariats stratégiques entre établissements scolaires uniquement (Espagne – Macédoine – Réunion) a été validé.

Suite à ces récentes mobilités divers projets ont été créés :

– 5 projets eTwinning actifs cette année :

* « Échange de pratiques professionnelles » avec le centre de formation professionnelle de Tolosa.

* « Journal de nos stages » avec les partenaires de Grenade et de Bitola.

* « Lutte contre le décrochage scolaire » avec les partenaires espagnols et macédoniens.

* « Un pont entre deux îles » projet initié lors des rencontres à Prague entre les professeurs réunionnais et italien (Sardaigne). Il est à noter, qu’à peine ce projet mis en ligne sur la plateforme eTwinning, un partenaire grec a immédiatement sollicité de pouvoir intégrer notre projet.

*« Architecture et Patrimoine : maisons et jardins traditionnels de La Réunion, d’Espagne et de Macédoine ».

Deux appariements ont été actés cette année avec des établissements en Espagne : l’IES Cartuja à Grenade et le centre de formation CIFP Tolosaldea LHII. Un 3ème est en cours avec le lycée Josip Broz Tito.

Pour finir, le lycée va participer au projet de consortium académique ERASMUS+KA102 PRO dossier soumis en février 2018.

Les opportunités offertes par l’Europe sont donc pensées, par tous les acteurs éducatifs du lycée des métiers Vue belle, comme devant répondre à une progression logique, gage de réussite car préparées:

1- mobilité des enseignants,

2- mobilité élèves et professeurs dans le cadre d’un partenariat entre établissements,

3- et bientôt (si validation du dossier) mobilité des élèves de 1ère et de terminale dans des entreprises européennes ; dans

le cadre de la Période de Formation en Milieu Professionnel (PFMP) exigée pour l’obtention de leur diplôme.

4- puis, grâce à la Charte, mobilité des étudiants de la section BTS MUC, pour des stages professionnalisants en

entreprise.

Les liens développés avec les entreprises, tant sur le plan local qu’international, sont aujourd’hui formalisés dans le cadre de partenariats incluant des projets d’interventions de spécialistes dans certains cours, l’accueil de stagiaires.

Le lycée a pour projet d’encourager les mobilités des enseignants et des apprenants vers un grand nombre de pays de tous les continents. Un des objectifs est de déboucher sur des partenariats à plus long terme et pour lesquels des projets de coopération pourront être mis en oeuvre, soit pour poursuivre l’action, soit pour élaborer de nouveaux outils.

La déclinaison des BTS en ECTS au niveau national va favoriser la transparence du parcours de l’étudiant, et surtout la compréhension de ces études qui conduisent au BTS. La visibilité du parcours sera ainsi accrue au niveau international. Les mobilités entrantes et sortantes seront facilitées.

Une mobilité ERASMUS permet une complète immersion linguistique et une interculturalité riche d’enseignement.

Les deux périodes de formation en milieu professionnel aboutissent à la réalisation d’un dossier écrit de 10 pages chacun qui serviront de support à une présentation orale qui sera évaluée.

La mise en valeur de cette stratégie : la délivrance d’EUROPASS.

Grâce à sa participation accrue aux activités de mobilité internationale, et en s’inspirant de modèles rencontrés au travers de ses partenariats européens et internationaux, le lycée des métiers Vue Belle compte renforcer ses efforts de modernisation selon les cinq priorités suivantes :

1/ Augmenter les niveaux de qualification pour former les diplômés dont l’Europe a besoin.

. Améliorer les compétences linguistiques, interculturelles et professionnelles des étudiants et des personnels

. Renforcer la culture générale

. Inciter à acquérir une meilleure connaissance de l’environnement aussi bien au niveau national qu’international

. Développer le E-learning

. Mettre en place une politique active de lutte contre l’échec par la remédiation et le tutorat.

2 /Améliorer la qualité et la pertinence de l’enseignement supérieur.

. Délivrer EUROPASS FORMATION et CV aux étudiants

. Améliorer le climat scolaire en développant des pratiques pédagogiques et éducatives permettant une meilleure connaissance des autres cultures, et en favorisant, par des dispositifs et des événements variés, l’appropriation du sentiment de citoyenneté européenne. Ces expériences permettent de créer des passerelles qui favorisent l’ouverture à l’autre en éloignant le repli identitaire.

3 / Relever la qualité grâce à la mobilité et à la coopération transnationale.

. Développer un réseau entre établissements européens d’enseignement supérieur

. Augmenter les mobilités étudiantes en Europe

. Détacher de manière temporaire des enseignants dans des établissements ou des entreprises étrangères.

4 / Faire le lien entre l’enseignement supérieur, la recherche et les entreprises pour favoriser l’excellence et le développement régional.

. Inciter à la création d’entreprise : participation à des concours européens avec l’association « Entreprendre Pour Apprendre »

. Faire le lien entre l’évolution des besoins des entreprises en matière de qualification et l’adaptation des formations de l’enseignement supérieur à ces évolutions

. Améliorer l’employabilité des jeunes : mise en place d’ateliers axés sur les modalités de recrutement en Europe, avec une formation à la rédaction de CV et de lettres de motivation en anglais et en espagnol.

. Faciliter les politiques d’échange dans le cadre d’une collaboration internationale pour les enseignants.

5 / Améliorer la gouvernance et le financement.

. Renforcer l’égalité des chances en établissant des critères d’attribution des financements d’aide à la mobilité et en luttant contre les représentations et les freins à l’ambition personnelle

. Attirer diverses sources de financements et gérer nos ressources plus efficacement.

L’obtention de la charte ERASMUS+ implique une rigueur d’organisation et de gestion financière qui confortera l’équipe de pilotage dans ses exigences. Les cofinancements publics/privés seront plus faciles à élaborer. Ainsi, le lycée des métiers Vue Belle innovera dans sa stratégie de mobilité vers l’Europe et l’international, en sollicitant des sources de cofinancement inédites.

La mobilité européenne est une réelle valeur ajoutée dans l’obtention du diplôme, notamment au niveau linguistique et, plus particulièrement dans l’acquisition de compétences professionnelles.

Le taux de réussite au BTS et le taux d’insertion professionnelle, notamment hors département, voire à l’étranger seront donc scrutés afin d’évaluer très rapidement la plus-value générée par l’ouverture à l’international pour notre établissement.